Trek chez les Karen avec un guide-interprete specialiste de la Thailande

Juin 01, 18 Trek chez les Karen avec un guide-interprete specialiste de la Thailande

La région de Umphang au sud de Mae sot proche de la frontière birmane est sans aucun doute l’une de mes préférées en Thaïlande car ici le tourisme de masse est inconnu. La forêt est l’une des plus riche du pays (arbres séculaires, ficus, bois de rose, bois de fer, bambous, orchidées). Quand on est à Umphang, la route venant de Mae sot s’arrête  plus moyen de continuer si ce n’est à pied, car plus au Sud se trouve le très sauvage parc national de Tung Yai Naresuan. Il est classé au Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco, que les moines bouddhistes à la recherche de nature préservée traversent à pied en saison fraîche.

Les touristes locaux vontàUmphangpour les chutes de Tilosuen descendant en rafting la rivière Mae Klong un affluent de la rivièreKwaï. Lors de cette descente, il faut s’arrêter aux sources d’eau chaude en pleine forêt pour un bain bienvenu et une dégustation dans une timbale en bambou d’une décoction de gingembre,  et de jus de canne à sucre.La plupart des touristes ne vont pas plus loin. C’est ce qui m’a poussé à aller en repérage après la descente en rafting et à proposer un trek jusqu’au village de Letongku peuplé par les Karen, une ethnie qui vit des deux côtés de la frontière.

Ce village m’a enchanté dès le premier jour par l’accueil bienveillant des Karen, qui pratiquent un culte respectueux de la nature et des animaux, par son site au pied d’une falaise et surplombant une cascade en pleine forêt où l’on peut se baigner. La principale culture mis à part le riz et le sésame est la noix d’arec (noix de bétel) que les Karen et les Birmans chiquent abondamment.

www.apsaraventure.com

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *