AU PAYS DU BOURBON

Mai 20, 19 AU PAYS DU BOURBON

Le KENTUCKY n’est pas l’État le plus visité des USA. Pourtant, outre les chevaux de course racés, c’est le pays où est distillé le célèbre  bourbon.

 

Petite visite entre BARDSTOWN et LOUISVILLE

 

Nous arrivons à Louisville en provenance de Saint-Louis (Missouri). C’est la capitale du bourbon. Notre auberge est ancienne et sympathique, la jeune fille à l’accueil est tout excitée de voir que mon épouse est née à Paris. La petite ville est très animée, les camions chargés de bourbon roulent dans toutes les directions, c’est un peu comme dans nos régions vinicoles, c’est riche…mais discret.

Dès le lendemain matin nous attaquons sérieusement les visites avec la distillerie Willet, Nous avions goûté et apprécié un de leurs bourbons, le Noah Mills, l’année dernière. La visite est agréable, et la dégustation particulièrement appréciée. On peut goûter différents bourbons, ouch, il n’est pas encore midi, d’ailleurs notre guide montre l’exemple. Puis après avoir fait quelques photos des distilleries  Heaven Hill et de Bartov, direction Lebanon pour une nouvelle dégustation à la Limestone Branch Distellery et son bourbon haut de gamme Yellowstone, excellent.

Retour par Loretto, fief de Makers Mark, immense installation. Les visites sont terminées (15h30), mais nous nous promenons sur le domaine. A la boutique le merchandising est vraiment hors de prix, par contre, si on achète une bouteille on peut faire soi-même son bouchon en cire.

Avant de quitter cette magnifique petite ville de Bardstown, nous visitons le « Oscar Getz Museum », un musée gratuit et privé qui possède une superbe collection de vieux flacons, et d’objets anciens. Puis direction Louisville avec un arrêt chez Jim Bean. Ici encore c’est immense, et bizarrement un cimetière est juste à côté des grands hangars.

A Bardstown, on nous a remis un passeport qui regroupe les bars et les restaurants de Louisville classé par quartiers et par prix. On atterrit au Doc Crow’s juste à côté de la boutique du Old Forrester. Ici aussi, la carte des bourbons est gigantesque, et, comme depuis que nous sommes dans le Kentucky, la cuisine est excellente. On découvre Old Louisville, et Magnolia Street, autant les autoroutes sont surchargées autant la circulation dans la ville est facile.

On se promène dans downtown, au bord du fleuve Ohio, on découvre une immense batte de base ball de la hauteur d’un immeuble (c’est ici qu’elles sont fabriquées) et quelques statues d’un goût douteux. Puis on traverse la ville pour apercevoir les immenses installations du Kentucky Derby, course de chevaux prestigieuse qui se déroule chaque premier week-end de mai. C’est gigantesque bien sûr et très kitsch.

Le lendemain, visite du Speed Art Museum avec quelques beaux tableaux puis visite rapide de la shop de la distillerie d’Angel’sEnvy, avant de visiter le Musée consacré à un enfant du pays, Cassius Clay/Mohamed Ali. Nous allons nous promener sur le Waterfront juste en dessous des nœuds d’autoroutes avant d’approcher les bateaux Le Belle of Louisville un peu englué par la montée des eaux.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *