Voyage au Mexique

Le Mexique préhispanique fut façonné par de nombreuses civilisations, un voyage permet d’approcher les cultures respectives :   Olmèques, Zapotèques, Teotihuacan, Mayas, Toltèques et Aztèques, se sont succédées dans cet ordre pendant plus de 2500 ans, mais se chevauchant souvent. Lors d’un voyage au Mexique, nous recevons, comme par un coup dans le ventre, une vision puissante de ce qui précéda l’arrivée des conquérants espagnols. A Mexico, lieu de sédentarisation des Aztèques où il n’en reste, certes, que peu de vestiges, le riche Musée d’Anthropologie, en revanche, nous prépare remarquablement au voyage.

A Teotihuacan situé à 60 km de là, les deux Pyramides de la Lune et du Soleil ainsi que le Palais de Quetzalcóatl furent déjà admirés par les Aztèques, 600 ans plus tard. Nous continuons sur Puebla puis Oaxaca, grande et belle ville : la dominant depuis une haute colline au sommet arasé, nous admirons le site archéologique de Monte Albán, qui fut un centre culturel Olmèque puis l’un des plus puissants centres Zapotèque ; nous allons ensuite à Mitla, autre cité Zapotèque, qui nous charme par ses magnifiques frises sculptées.

Pour pouvoir voyager le plus librement possible, une voiture de location peut être la meilleure solution car elle nous permettra de poursuivre le voyage et aller flâner à San Cristobal, une cité située à 2000 m d’altitude, qui est réputée par son marché et son église Santo Domingo. Ensuite, à San Juan Chamula, une petite localité proche, nous assistons à des rituels qui se perpétuent depuis l’époque préhispanique : dans l’église-même du village, on sacrifie périodiquement des poulets pour guérir des malades et/ou pour chasser les esprits démoniaques.

A Palenque, nous entrons dans le monde des Mayas, avec son architecture majestueuse. Voyager au Mexique en voiture de location, nous permet de traverser de nombreux villages Maya aux traditions conservées, de franchir les collines de la « région Puuc », pour parvenir à Uxmal, qui fut l’une des cités Mayas les plus importantes et où la vue des temples émergeant de la jungle émeut et émerveille. Cela nous prépare à découvrir Chichén Itzá et son impressionnante pyramide de Kukulkan où, à chaque début de printemps et d’automne renaît le spectacle du « serpent dessiné sur l’escalier par le jeu d’ombres et de lumières ». La voiture nous amène enfin à la dernière étape, incontournable, de ce voyage au Mexique, Tulum, site magnifiquement accroché aux falaises au-dessus de la mer turquoise des Caraïbes.

Mais ce voyage Aztèque-Maya, n’est pas seulement historique et studieux, nous est aussi l’occasion d’admirer la nature : « l’Arbre de Tule », un énorme Cyprès âgé de 2000 ans, le très profond Canyon du Sumidero que nous parcourons en bateau, les chutes d’Agua Azul où nous nous baignons dans leur écrin de végétation luxuriante de jungle avant de voir celles  de Mishol-Ha, majestueuses, les paysages romantiques de la Sierra Madre, et, enfin, le Popocatepetl et l’Iztaccihuatl, les deux hauts volcans chéris par les Mexicains. Dans le « Parc National Celestun », à deux heures de voiture de Mérida, nous voyons, depuis un bateau, évoluer des flamands et des pélicans dans leur milieu naturel.

Lors de ce voyage au Mexique, les plaisirs de la bouche sont l’occasion d’établir des contacts avec des familles vivant encore dans des modes traditionnels : ainsi, après Puebla et son délicieux « Mole » au cacao, il est possible de goûter le « Mole amarillo » au domicile d’une famille Zapotèque chez laquelle nous apprenons à faire des tortillas de maïs. A Zinacantan, nous partageons des tortillas avec une famille Tzotzil. C’est à Mitla, enfin, qu’on nous enseigne « les secrets du Mezcal ». Notre voyage au Mexique prend ainsi tout son sens : profiter de l’histoire, de la nature et de la table.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *