Le Cambodge, un paradis des amateurs de l’archéologie

Fév 28, 17 Le Cambodge, un paradis des amateurs de l’archéologie

Riche en culture et tradition, le Cambodge est un pays qui a su conserver son charme. Cette terre asiatique fonctionne toujours sous le régime de la royauté. Lors de votre voyage, vous aurez la chance de visiter la demeure de la famille royale du Cambodge ainsi que de nombreux autres édifices laissés par l’Empire Khmer. La contrée abrite d’innombrables sites archéologiques qui raviront les passionnés d’histoire et d’architectures anciennes.

Découvrir les trésors cachés d’Angkor

La visite d’Angkor mérite à elle seule le voyage pour le Cambodge. Il est constitué d’une quarantaine de monuments archéologiques dont de nombreux temples et des ruines des bâtisses de l’empire Khmer. Ces vestiges ont été construits vers le IXe siècle jusqu’au XVe siècle. Ils sont dispersés dans une superficie de près de 400 km. Ce joyau est, d’ailleurs, un des sites archéologiques les plus vastes et importants du continent asiatique. Vous y serez impressionné par le style authentique de ces édifices religieux. Les plus impressionnants sont les temples d’Angkor Thom, de Bayon et d’Angkor Wat. Ce dernier se distingue par son allure temple-montagne et son architecture khmère. Étant un véritable monument emblématique du pays, vous le trouverez même sur le drapeau national du Cambodge. Prévoyez 2 ou 3 jours pour votre visite et pour voir les principaux temples. Toutefois, si vous êtes un passionné, il vous faudra près de 7 jours pour admirer les constructions les plus reculées. Vous gagnerez plus de temps en optant pour une balade en tuk tuk, en moto taxi ou à vélo électrique. Si votre budget vous le permet, vous pourrez même survoler les lieux en montgolfière. La vue de l’ensemble du site depuis le ciel est à couper le souffle.

Visiter les sites archéologiques cambodgiens

Pour découvrir d’autres richesses architecturales du Cambodge, un tour dans la ville de Phnom Penh est vivement conseillé. Pendant la colonisation, cette localité a été façonnée par les Français pour valoriser les joyaux architecturaux du pays des Khmers. Cette rénovation est marquée par l’aménagement des avenues bordées de complexes immobiliers de luxe. Suite à l’indépendance, le roi Norodom Sihanouk continue d’embellir de la ville. Pendant votre passage dans la cité, commencez par visiter le palais royal de Phnom Penh. De sa construction en 1860, les rois qui se sont succédé au Cambodge y ont demeuré. Bâti suivant le style d’architecture khmère, le site est constitué d’une pagode d’Argent, du palais Hhémarin et d’une salle de trône. Wat Phnom est un autre trésor architectural situé à l’extrême nord du boulevard Norodom. Il est niché sur le sommet de l’unique colline de la localité. Outre admirer le décor exceptionnel du temple, vous y serez bercé par le chant des oiseaux, sous l’ombre des arbres. En effet, le site se trouve dans un lieu calme à la nature luxuriante. Il accueille tous les jours des fidèles qui viennent se recueillir ainsi que des touristes. D’autres pagodes bouddhistes comme le Wat Botum, le Wat Lanka, le Wat Moha Montrey ou encore le Wat koh attendent d’être découvertes dans cette capitale.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *