Visite de la ville historique de Thessalonique

Étant la deuxième ville de la Grèce, Thessalonique est un endroit de choix en matière de tourisme. Considérée comme le berceau de la culture du pays, cette cité est surtout connue pour son riche passé. À son début, elle fut construite par Cassandre de Macédoine dans les années -315. Elle fut ensuite sous l’emprise romaine et devint la capitale de la Macédoine. Durant cette époque, la ville prospéra et se voit ériger plusieurs monuments, dont l’église de l’Achéropoiète et la basilique de Saint-Demetrios. Se succède après la conquête de Thessalonique en 1204 par les Croisés, des chrétiens en croisade, pour terminer entre les mains de l’empire ottoman. Cela explique notamment la diversité des ethnies de la cité qui sont composées de communautés musulmane, orthodoxe et juive.

Thessalonique, une ville-musée

En tant que capitale culturelle de la Grèce, la ville de Thessalonique possède une flopée de monuments historiques, pour ne citer que le musée archéologique. Ce bâtiment renferme une large palette d’œuvres d’art grecques datant des époques archaïque et classique telles que des nécropoles de Derveni et de Sindos. Des expositions y sont organisées. Le musée de la guerre est également un autre édifice remarquable. Situé dans une ancienne caserne érigée par l’architecte Vitaliano Posseli, il conserve divers objets militaires, à savoir des armes, des uniformes, etc. Il y a aussi le musée juif présentant des vestiges de la culture des Juifs séfarades et le musée de la civilisation byzantine.

Les églises de Thessalonique, un joyau architectural de la Grèce

À part les innombrables musées, les églises constituent également le riche patrimoine culturel de Thessalonique. On peut citer, entre autres, la rotonde Saint-Georges au nord de la rue Egnatia. Cet imposant édifice religieux fut construit par Galère comme mausolée impérial. Il fut après transformé en mosquée, d’où la présence de minaret, puis devint sous l’emprise des Grecs en 1912 un lieu de regroupement pour les orthodoxes. Non loin de là se trouve l’arc de Galère, un vestige d’un monument tétrarchique comportant 4 portes. En outre, l’église de l’Acheiropoiètos est un bâtiment à ne pas manquer. Il est un exemple de l’architecture byzantine avec 3 travées divisées par 3 colonnades et un toit en bois.

Quelques sites dignes d’intérêt

Outre ses musées et ses églises, Thessalonique recèle plusieurs sites à découvrir absolument lors d’un voyage sur mesure en Grèce. Il y a, exemple, la Tour blanche, un symbole de la ville situé sur le boulevard de la victoire. Il s’agit d’un ancien fort byzantin converti en prison et en lieu d’exécutions massives pendant l’époque ottomane. De forme cylindrique, cette bâtisse abrite un escalier hélicoïdal menant à son sommet où une vue panoramique sur Thessalonique et la mer s’offre à ses visiteurs. Une autre marque du passage des Ottomans est Bey Hamam, localisé sur la rue Egnatia. Cet édifice est célèbre pour les bains turcs ou « Bains du Paradis ». Il est divisé en 2 compartiments, un pour les hommes et un pour les femmes, composés chacun de 3 chambres froide, chaude et tiède. En guise d’information, pour ceux et celles désirant entreprendre une croisière en famille, entre amis ou en groupe, d’innombrables prestataires de location de voiliers en Grèce sont répertoriés en Thessalonique.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *