Les joyaux naturels incontournables à Madagascar

Jan 31, 17 Les joyaux naturels incontournables à Madagascar

Située entre l’Océan Indien et le canal de Mozambique, Madagascar est une destination aux mille et une facettes. Elle dispose d’une diversité de faune et flore que les voyageurs ne trouveront pas ailleurs. Le maki, le sifaka, le fosa, ou encore les différentes espèces de tortues, reptiles, papillons et poissons sont uniques à la Grande Île. Tous ces joyaux se développent dans une nature luxuriante qui séduira les vacanciers. Plages, forêt tropicale, rizière, parc… un séjour dans ce pays africain promet d’être plaisant.

Le parc national de l’Isalo

Localisé dans la ville de Ranohira, à Tuléar, le parc national d’Isalo s’étend sur une superficie de 81 540 ha. Avec un paysage fait de succession de canyons, de pics et de déserts de pierres, il offre un spectacle de vue à couper le souffle. La Reine de l’Isalo est une des statues naturelles les plus surprenantes de la réserve. Ayant la forme d’une tête couronnant les rochers, ce chef-d’œuvre impressionnera les villégiateurs. Pour garder un souvenir de l’endroit, prendre une photo sur la fenêtre d’Isalo au coucher du soleil est immanquable. Ce rocher naturellement sculpté donnera les meilleurs clichés aux voyageurs. Le site dispose également d’une piscine naturelle où les aventuriers pourront se ressourcer suite à quelques kilomètres de randonnées dans le parc. Ce bassin est idéal pour une bonne baignade grâce à ses eaux fraîches et cristallines. Les cascades, les palmiers et les fougères s’ajoutent à la décoration pour créer un environnement encore plus agréable.

Les tsingy de Bemaraha

Se trouvant à proximité de la ville de Bekopaka, les tsingy de Bemaraha se développent dans le centre-ouest du pays. Ils s’étendent sur une superficie de près de 723,40 km. Il s’agit d’une formation provoquée par la séparation de la Grande Île à la plaque africaine. Ce phénomène créa l’élévation d’une énorme plaque calcaire. Ce glissement tectonique s’est passé il y a environ 160 millions d’années. Aujourd’hui, les tsingy font profiter à ses globe-trotters un des spectacles les plus majestueux que la nature a œuvré. Ils suscitent d’ailleurs la curiosité des géologues et des botanistes. Outre ces blocs, le parc abrite une grande variété d’oiseaux, une dizaine d’espèces de lémuriens ainsi que des reptiles. La réserve accueille les touristes lors de la saison sèche, entre juin et novembre.

L’allée des Baobabs

Appelés également Adansonia, les Baobabs sont des joyaux de Madagascar qui attirent aussi bien les touristes que les botanistes. Ces grands arbres s’élèvent entre 20 et 40 m de haut et ont une durée de vie très longue. On compte 8 espèces de baobabs réparties dans le monde, dont 6 d’entre eux se développent à Madagascar. Pour découvrir cette espèce exceptionnelle, l’Allée de baobabs est l’endroit propice. L’avenue se trouve entre la ville de Morondava et de Belon’i Tsiribihana. Elle est bordée par ces plantes géantes, d’où le charme idyllique des lieux. Laissez-vous séduire par un beau coucher de soleil sur l’allée. Il s’agit d’ailleurs d’une zone protégée et d’un des sites les plus photographiés du pays. Les Baobabs qui se développent sur l’allée sont des « Adansonia grandidieri ». Ils mesurent environ 30 m de hauteur et ont une durée de vie pouvant aller jusqu’à 800 ans.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *