L’art culinaire mexicain

Juin 15, 18 L’art culinaire mexicain

Vous avez envie d’une spécialité typiquement mexicaine? Retrouvez les différents ingrédients qui font la particularité de la cuisine du pays. La cuisine est un art au Mexique. Si vous y voyagez, n’oubliez pas de goûter aux variétés des plats locaux.

Pimentez votre voyage

Si en France vous avez entendu souvent moutarde, au Mexique, son équivalent est le chile. Toutefois, ce dernier existe en plusieurs variétés. Le guero pour l’apéritif, le chile de arbol et le chile piquin pour les sauces piquantes, le poblano qu’on retrouve souvent dans les viandes farcies, le xalapeio et le serrano servis en vinaigrette, le chile rellenos servi dans les farcis de fromage, bref, vous aurez une multitude de choix concernant la base de l’art culinaire local.

À part, une des spécialités du pays en matière de cuisine est la sauce. Il y a par exemple la mole. C’est une sauce préparée avec différents chiles secs et moulus. Cela fait, on y ajoute du chocolat et diverses autres épices. La mole poblano est le plus connue d’entre elles.

Les recettes ancestrales

La base des plats mexicains est sans aucun doute le maïs que ce soit à Playa del Carmen que dans les autres grandes villes du Mexique. Il représente le symbole de la vie et se cuisine sous nombreuses formes. La tortilla est la forme ancestrale pour présenter cet aliment. C’est une galette obtenue par un gros claquement de mains sur une boule de pâte. Aujourd’hui, vous y verrez les enchiladas garnies de tomates, les salades, les fromages… Les tacos sont des tortillas roulés à la viande.

Bref, au Mexique, les gens consomment en moyenne cinq cents grammes de tortillas par jour. En outre, les recettes ancestrales ont aussi un autre ingrédient notable, le frijole. C’est l’appellation des haricots dans le pays. Ils sont servis sous forme de purée ou refritos ou encore en soupe. Enfin, au Mexique, vous verrez la tomate verte. Elle n’appartient pas à la famille des tomates rouges et on l’appelle par ailleurs lanterne chinoise ou cœur prisonnier.

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *