Comment partir à vélo en France et en Europe

Déc 06, 19 Comment partir à vélo en France et en Europe

La France et ses voisins européens valent bien qu’on s’y attarde plus longuement. C’est la destination idéale pour ceux qui débutent dans le voyage vélo, ceux qui ne veulent pas aller trop loin pour leurs vacances et aussi, tout simplement, pour les amoureux de nos paysages !

Douce France, des balades aux grands itinéraires

N’hésitez pas ! Lancez-vous dans la petite aventure d’une randonnée à vélo. Sans chercher la performance, l’itinérance vélo est une nouvelle manière de vivre ses vacances, de parcourir les magnifiques paysages de la France, pays aux mille facettes. L’itinérance à vélo est accessible à tous. Pas besoin d’être un grand sportif, pas besoin d’avoir un superbe vélo, pas besoin d’avoir le dernier équipement high-tech ! Cependant pour les moins entrainés qui souhaitent profiter de ces moments avec la nature, il est envisageable d’utiliser un vélo électrique. Ce mode de transport est beaucoup moins fatigant que le vélo traditionnel, mais nécessite une gestion rigoureuse de la consommation de l’énergie ainsi que les points de halte pour recharger les batteries. Quelques petites balades pour se mettre en jambes avant de partir, des sacoches bien installées, une bonne carte avec votre itinéraire, et vous voilà parti pour une, deux ou trois semaines de promenade à travers la France. Les premiers jours, quarante kilomètres vous suffiront pour remplir une journée. En partant tranquillement vers 9 h ou 10 h le matin, après un bon petit-déjeuner, quelques visites d’édifices historiques en cours de route, un bon pique-nique ou un repas au restaurant midi, vous serez rendu à votre point d’arrivée vers 18 h sans même vous rendre compte de la distance parcourue. À une vitesse moyenne de 10 km/h. Au bout d’une semaine, mine de rien, vous aurez parcouru entre 250 et 300 kilomètres !

Profiter pleinement des paysages français

Au fur et à mesure de votre forme, de vos envies, des visites ou des détours, vous pourrez ensuite éventuellement allonger votre distance journalière et la longueur de vos randonnées. La France offre une variété de paysages exceptionnelle et un patrimoine suffisamment riche pour agrémenter les étapes. Même certains cyclo-voyageurs parmi les plus aguerris ont plaisir à rester en France pendant l’été pour goûter le charme des petites routes. Partez à la découverte des canaux comme le canal de Bourgogne, le canal du Nivernais, le canal du Midi, ou le canal de Nantes Brest qui offre 340 km de chemins de halage aménagés). Prenez aussi les pistes cyclables sur les anciennes voies ferrées, des vallées comme celle de la Loire, du Rhône, de la Mayenne, du Thouet, de la Saône… Ou encore, explorez les Landes pour éviter le relief. Les petites routes sont souvent plus vallonnées que les grands axes… À l’inverse, les cols sérieux se situent, bien sûr, dans les Alpes, mais attention dans le Massif Central, les Vosges ou le Jura, vous ne serez pas déçus non plus. N’oublions pas le mont Ventoux qui domine la Provence, la coqueluche des cyclos du sud. Le Massif Central est un terrain de jeu particulièrement apprécié, avec des coins sauvages et peu peuplés où l’on peut encore facilement faire du camping sauvage. Sur les hautes terres, il n’est pas rare de rencontrer de la flore alpine au milieu des pâturages. N’oubliez pas ces petits pays où les côtes sont sérieuses, en Normandie (Suisse normande, Pays d’Auge), en Aquitaine vers la Dordogne ou le Lot, et dans bien d’autres coins de France… la France n’est pas plate, c’est bien connu ! Aller dans le sud de la France à vélo pour visiter les Corbières, le Lubéron, etc. Peut-être un supplice sous le soleil en été ou un délice au printemps ou par un bel automne. Si vous avez envie de partir à vélo quelques jours, vous pouvez commencer par acheter la carte IGN 924 qui recense toutes les routes cyclables et voies vertes de France. Une fois votre destination arrêtée, procurez-vous la carte Michelin (1 cm – 1,5 km) de la région choisie ou votre application préférée sur votre smartphone. Vous y repérez les routes blanches, canaux, pistes cyclables… Vous imaginerez une boucle afin de récupérer la voiture ou de reprendre le train.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *