Métropole de Lille : deux visites coup de coeur

Lille, située à une heure de Paris en TGV est l’une des destinations phares pour un week-end loin de l’agitation Parisienne. Mais après après avoir exploré les trésors de la capitale des Flandres, n’hésitez pas à prendre le métro pour découvrir les trésors de la métropole…

Roubaix : musée de la piscine

En 1922, porté par le mouvement hygiéniste, le maire de Roubaix charge l’architecte Albert Baert de construire « la plus belle piscine de France ». Il faut dix ans de travaux pour mener à bien le projet et la piscine ouvre ses portes en 1932.

C’est à la fois une piscine sportive, avec son bassin olympique de 50 mètres, et un établissement public de bains-douches.

Le bâtiment principal renferme le bassin, éclairé de vitraux qui symbolisent le soleil levant et le soleil couchant. Il est encadré de baignoires disposées sur deux étages. La piscine restera en activité jusqu’en 1985.

En 1990, le conseil municipal et la direction des musées de France forment le projet de transformer le lieu désaffecté en musée.

À la suite d’un appel à projet international, le chantier est confié à l’architecte Jean-Paul Philippon. L’inauguration du musée a lieu en octobre 2012.

Le lieu a quelque chose d’envoutant : la lumière naturelle à travers les vitraux, les longs couloirs des cabines & douches, le bassin : c’est magique !

Chacun trouvera également son compte dans les collections : peintures, sculptures, céramiques, pièces de mode. Une visite à ne pas rater !

 

La Villa Cavrois

Chef d’oeuvre de Robert Mallet-Stevens, la villa Cavrois a eu une histoire difficile. Après plus de 6 ans de travaux, la villa a ouvert ses portes au public en juin 2015. Si vous aimez l’architecture, c’est la visite a ne pas manquer !

Réalisée entre 1929 et 1932, la villa est commandée par l’industriel Paul Cavrois, auprès de l’architecte Robert Mallet-Stevens pour abriter une famille de sept enfants avec le personnel. Recouverte de briques de parement jaunes fixées sur l’ossature en béton et les doubles murs de briques rouges, la villa est pensée comme une oeuvre totale et constitue avec son décor et son mobilier le « manifeste » de l’architecte.

La villa Cavrois est occupée par les troupes allemandes entre 1940 et 1944. Elle subit des dommages à la fin de la guerre. En 1947, Paul Cavrois fait alors appel à l’architecte Pierre Barbe pour intégrer 2 appartements destinés à ses fils aînés. La villa est habitée par la famille jusqu’en 1985. L’année suivante elle est vendue à une société immobilière qui souhaite bâtir le parc.

La villa est classée d’office au titre des monuments historiques en 1990, mais elle n’est plus entretenu par le propriétaire qui laisse les pilleurs opérer. En 2001, l’état rachète la villa. Elle sera totalement rénové et ouvre ses portes au public en juin 2015.

La villa est organisée selon l’usage des espaces : pièces de réception, espaces fonctionnels, aile des parents, aile des enfants ainsi que des espaces de détentes et les terrasses.

La rénovation est une véritable réussite et l’on se prend à rêver de vivre dans ce lieu magique !

 

 

Découvrez une sélection de visite sur la région de Lille sur le Blog par-ci-par-la.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *