Voyagez autrement avec le CEVIED

Le CEVIED (Centre d’Echanges et de Voyages Internationaux pour une Ethique de la Découverte) a pour objet de promouvoir un tourisme éthique, responsable et solidaire. Ethique et responsable par l’adhésion à une charte, par la rencontre et l’échange ; solidaire et équitable par un soutien à l’économie locale et la recherche d’un juste prix. La rencontre et l’échange, le respect mutuel des cultures sont au cœur des voyages. Ceux-ci sont organisés en petits groupes, ajustés à la demande, aux familles, aux comités d’entreprise…

De nombreuses destinations sont proposées ; l’on peut les consulter sur le site www.cevied.org.

En Amérique vous pouvez choisir entre le Pérou, l’Equateur, Cuba ou le Guatemala. En Equateur par exemple vous ferez une immersion en Amazonie, dans les Andes et sur la côte Pacifique, avec une partie de logement chez l’habitant, avec des rencontres de coopératives et d’artisans, sans oublier la découverte du riche patrimoine humain et archéologique.

En Afrique il y a quelques pays sûrs que l’on peut découvrir sans problème : Madagascar, Sénégal, Togo, Ethiopie. Dans ces pays vous vous immergerez dans l’Afrique profonde, dans des régions peu fréquentées par les touristes.

En Asie vous pouvez vous immerger dans des pays comme la Birmanie, le Laos et le Cambodge où le CEVIED a de nombreux partenaires acteurs du développement que vous rencontrerez. Au Vietnam il vous est proposé soit les montagnes du nord, soit le delta du sud. En Inde également vous pouvez choisir entre plusieurs programmes, ou aller au Sri Lanka.

Au Moyen-Orient vous pourrez voyager en Arménie, en Ouzbékistan, mais aussi en Jordanie avec une association de solidarité locale. Compte tenu du contexte régional les visites sont attendues avec beaucoup de plaisir et l’accueil y est chaleureux : accueil dans un camp palestinien, dans une famille villageoise, dans un campement familial de bédouins au Wadi Rum.

Autrement dit ce qui est au cœur de ces voyages c’est bien la culture. Pas seulement sous l’angle de la découverte du patrimoine, fut-il riche ; bien sûr, on ne va pas au Pérou sans aller au Machu Picchu, au Cambodge sans visiter le grandiose site d’Angkor. Ce que l’association essaie de promouvoir c’est la culture vivante, celle des hommes et des femmes d’aujourd’hui : leur manière de vivre, leur louvoiement entre tradition et modernité, leurs productions artisanales et artistiques, leur inventivité. Plus profondément il s’agit de se positionner dans la rencontre interculturelle ; pas seulement observer l’autre et son étrangetécomme objet de curiosité, mais regarder l’autre en se défaisant de ses propres filtres pour se mettre à son écoute ; il s’agit aussi d’accepter de se laisser interroger, de dire qui l’on est soi-même. C’est à cette double condition que se crée un authentique échange culturel. Dans le fond ces voyages ont pour visée, très modestement, de changer les regards et de créer du lien pour sortir de ce que certains appellent le choc des cultures.

 

 

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *