Voyagez plus haut, envolez-vous !

Nov 22, 16 Voyagez plus haut, envolez-vous !

Peut-être en avez-vous rêvé ou peut-être en avez-vous cauchemardé ou avez toujours clamé : “jamais de la vie”.

Eh bien vous auriez tort de passer à côté.

Profitez d’un séjour en Haute-Savoie dans la région d’Annecy et son lac aux eaux bleues turquoise pour voler en parapente biplace.

parapente

Nous vous proposons d’essayer, d’oublier vos a priori et ensuite nous en reparlerons. Nous avons l’habitude, c’est notre métier, d’être confronté à des clients ou des passagers avec des approches émotionnelles très diverses.

Si nous nous permettons d’encourager les personnes qui ont peur de voler en parapente au dessus du lac d’Annecy c’est parce que nous connaissons l’énorme différence qu’il y a entre l’idée qu’on s’en fait et la réalité.

Voici comment ça se passe.

Nous décollons et nous ne sautons pas d’une falaise. Le décollage qui inquiète souvent les personnes qui volent pour la première fois, est souvent ce qui fait peur. C’est légitime, les rares images que nous voyons d’un parapente, c’est dans vidéo gag. Est-ce que ça représente la réalité ?

Nous décollons d’une pente douce sans falaise au bout. Le principe n’est pas de sauter dans le vide mais de prendre la vitesse qui fait qu’un parapente vole (environ 20 km/h au minimum), sur une pente plus forte que sa pente de vol qui est d’environ 5° sous l’horizontale.

Après le décollage, vous êtes installé dans une sellette incroyablement confortable car en parapente, contrairement au parachute, nous pouvons voler plusieurs heures.

para

Vous êtes aux premières loges, devant le pilote pour le cas d’un biplace.

Vous planez en douceur, sans bruit, sans choc, avec le vent dans les cheveux (votre propre vitesse en réalité).

Il n’y a pas de trou d’air, un trou d’air est un abus de langage, ça n’existe pas dans l’atmosphère, il n’y a pas de vide. Ce qu’on appelle vulgairement un trou d’air est en réalité une turbulence, qui est un remous de la masse d’air, comme une vague derrière un rocher, dans une rivière par exemple.

Dans un avion de ligne, qui vole à 1000 km/h et à très haute altitude, Vous pouvez ressentir ces turbulences très sèchement car un avion est rigide et vole à des altitudes auxquelles les vents et donc les turbulences sont très forts.

En parapente, nous volons dans des conditions beaucoup plus calmes, dans des vents moins forts donc nous avons beaucoup moins de turbulences. De plus, un parapente est un engin souple, qui va filtrer et amortir les turbulences.

L’atterrissage est également beaucoup plus facile et doux qu’on imagine.

La sensation ressemble à celle qu’on a en descendant quelques marches d’escalier en trottinant.

Comme le reste, il faut le vivre pour le croire, demandez à votre entourage si des gens ont déjà volé en parapente biplace sur le lac d’Annecy avec Airmax, ils vous confirmeront  que vous pouvez vraiment essayer.

para-equipe

Vous pouvez faire confiance à Airmax, leurs pilotes ont une grande expérience. C’est une petite entreprise à échelle humaine avec des gens qui font correctement leur travail, en sécurité, avec passion.

Bref, sortez de chez vous, allez voler !!

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *