Saint-Pétersbourg ou Moscou, mon cœur balance

Sep 19, 17 Saint-Pétersbourg ou Moscou, mon cœur balance

Entre la ville fondée par l’Empereur Pierre-le-Grand et la mégalopole moscovite, quelques centaines de kilomètres et une ligne de train à grande vitesse, quelles sont les grandes différences à prendre en considération pour un séjour en Russie? Faut-il privilégier la place rouge et le Kremlin ou la visite guidée dans un des musées les plus célèbres: l’Ermitage? Faut-il consacrer son séjour en Russie aux 2 villes, qui ne sont pas si éloignées l’une de l’autre? Éléments de réflexion…

Saint-Pétersbourg au fond du Golfe de Finlande

Les Russes vous diront sans hésiter que Saint-Pétersbourg ou Leningrad (rebaptisée pendant l’ère soviétique) n’a rien à voir avec une ville russe traditionnelle. Cette ville a été créée avec des forceps, avec la seule volonté du tsar Pierre Ier qui voulait ouvrir la Russie vers les mers et les océans. En effet, ce fut au prix de milliers de morts et de forçats que la ville a été bâtie dans les marécages de la Néva, pour ensuite créer la forteresse de Pierre-et-Paul ainsi que les premiers grands bateaux de guerre russe qui mettront à mal la Suède et ensuite les turques un peu plus tard sous le règne de l’impératrice Catherine-la-Grande. Saint-Pétersbourg jouit d’un climat plutôt humide du fait de l’influence de la mer. C’est une ville émouvante et qui a un caractère vraiment particuliers. Vladimir Poutine est originaire de cette ville comme un grand nombre de politiciens russes contemporains. Le Musée de l’Ermitage n’a rien à envier au célèbre Louvres français et certains touristes parcourent des milliers de kilomètres simplement pour découvrir les galeries du musée. C’est aussi la ville du très célèbre écrivain russe Dostoïevski, dont il reste un musée à découvrir. Que dire également de la très célèbre perspective Nevski (prospekt Nevskyi) longue de 4.5 kilomètres qui est la principale avenue de la ville. Sur cette avenue, vous y verrez d’ailleurs probablement les plus belles femmes russes!

Vidéo You Tube: https://www.youtube.com/watch?v=9AG5fauGS4E

Moscou, surnommée La Mère en russe (Matouchka Moskva)

De son côté la ville de Moscou est plus froide, un peu à l’image de la place rouge et du Kremlin, presqu’inaccessible au commun des mortels. La circulation a de quoi mettre en rage un moine bouddhiste. Avec plus de 12 Millions d’habitants et un réseau de métro qui n’a rien à envier à une toile d’araignée de 2 mètres de largeur, les moscovites sont des gens pressés, qui travaillent et qui passent leur journée à courir. De plus, soyez conscients que Moscou est devenue la ville la plus chère du monde depuis 2006 notamment du fait de la flambée des prix dans l’immobilier. Toutefois, il n’y a pas que des mauvais côtés à Moscou, c’est aussi une ville avec des espaces verts avec 96 parcs et 18 jardins moscovites (parmi lesquels 4 jardins botaniques). Je recommande le Parc des statues sur les bords de la Moskova. Je me souviens également avoir fait des joggings dans le parc Izmaïlovski à côté de l’hôtel du même nom. De beaux souvenirs! C’est d’ailleurs à Moscou que j’ai rencontré les plus belles filles du monde. Sans commentaire…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *